Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2010

Scénarios pour l’avenir de l’industrie agroalimentaire britannique

La Food and Drink Federation (FDF) a commandité une étude prospective sur l’avenir de l’industrie agro-alimentaire britannique à l’horizon 2025. Réalisée par l’Institute of Manufacturing de l’université de Cambridge, elle s’est basée sur une série d’entretiens et deux ateliers rassemblant des industriels, des décideurs politiques, des représentants de la société civile, des agriculteurs et des distributeurs.

Les scénarios se positionnent sur deux axes, selon que l’impulsion du changement vient du gouvernement (top-down) ou du marché et de l’action individuelle (bottom-up) d’un côté, et que les ressources (énergie, terres cultivables, produits alimentaires, eau, etc) sont suffisantes ou non pour maintenir le niveau de vie de l’autre.

 

IFM_report2_Fig1.jpg

 

.

Dans le scénario Vision Failure on assiste à des pénuries, l’offre ne réussissant pas à répondre à la demande, et à une montée de la pauvreté alimentaire dans le cadre d’une société où les inégalités sont croissantes. Le gouvernement ne parvient pas à proposer une vision claire et n’a qu’une attitude réactive face aux crises

 

 

 Sustainable Champagne décrit un avenir où un équilibre durable est trouvé entre l’offre et la demande de matières premières, de produits alimentaires et d’énergie. Cela a été rendu possible par des changements de comportements, une réduction de la consommation et s’est traduit par une pression sur l’industrie pour obtenir des produits plus efficients et durables. La prise de conscience environnementale est forte. Le rôle du gouvernement est réduit mais les initiatives locales se sont multipliées.

La demande reste supérieure à l’offre dans Good Intentions et le gouvernement est aux manettes mais ne parvient pas à formuler une stratégie de sortie de crise. L’industrie ne s’engage pas non plus.

Le scénario Command & Control est au contraire un scénario où les interventions gouvernementales et une régulation bien adaptée permettent un équilibre de l’offre et de la demande. L’industrie se voit imposée davantage de contraintes (ex: taxation des produits gras et sucrés) et les individus doivent subir la présence (et le contrôle) de l’Etat dans leur vie quotidienne (ex: carte carbone individuelle).

Les conséquences de chaque scénario sur plusieurs catégories d’acteurs sont ensuite étudiées.

Les participants des ateliers ont désigné Sustainable Champagne comme leur scénario préféré, suivi de près par Command & Control. Mais le scénario le plus probable leur semble être Vision Failure.

18:34 Publié dans 1. Prospective, 4. Politiques publiques, Alimentation et consommation, IAA | Lien permanent | Tags : royaume-uni |  Imprimer | | | | |  Facebook

01/07/2010

L'agro-industrie mondiale dans 20 ans

L'International Food and Agribusiness Management Association (IFAMA) a tenu sa 20ème conférence annuelle à Boston, États-Unis, du 19 au 22 juin 2010. Les personnalités invitées à s'exprimer lors du congrès avaient reçu comme mot d'ordre de se projeter dans les 20 ans à venir. Quelques éléments saillants de tendances prospectives pour l'industrie agro-alimentaire mondiale:


Côté demande : l'Asie, et en particulier la Chine, et sa classe moyenne tireraient la demande en produits agro-alimentaires – Ning Gaoning, Président, COFCO (entreprise d'état de négoce et de transformation alimentaire), Chine, et Berry Marttin, Chef Global Retail, Rabobank International, Pays-Bas.


Côté offre : Le Brésil et les pays de la Mer Noire (Russie, Ukraine et Kazakhstan) seraient les plus gros producteurs de céréales – Mark Palmquist, Vice-Président, CHS (plus grosse coopérative agricole), États-Unis.

Côté institutionnel : Les règlements stricts de sécurité sanitaire de type européen devraient se généraliser dans tout le monde – George Weston, Directeur Général, Associated British Foods, Royaume-Uni.


Côté services : Les entreprises de certification indépendante seraient les acteurs prédominants des agro-industries du futur – Ray Goldberg, Professeur émérite, Harvard Business School, États-Unis.

Côté durabilité : Les entreprises agro-industrielles embrasseraient le développement durable parce que cette stratégie serait la seule permettant d'atteindre leurs objectifs de croissance tout en restant économiquement viable – Nestlé, Coca Cola, et le Carbon Disclosure Project.


Côté insolite : Le code génétique remplacerait le code binaire électronique pour véhiculer l'information dans notre nouvelle société mondiale – Juan Enriquez, Directeur, Excel Venture Management, États-Unis.

 

Jo Cadilhon, CEP

10:18 Publié dans IAA | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

03/05/2010

Stratégie britannique pour développer les compétences

Au Royaume-Uni, une nouvelle stratégie nationale, AgriSkills Forum 2010, élaborée par les acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, et réalisée à la demande du Department for Environment, Food and Rural Affairs (DEFRA), vise à faire reconnaître l'agriculture comme un secteur industriel à la fois prioritaire et innovant, et à développer les compétences des agriculteurs en conséquence.

Partant du constat que les agriculteurs ne sont plus uniquement des exploitants mais aussi des producteurs, des aménageurs ou encore des fournisseurs d'énergie, le rapport souligne que Ieur niveau de qualifications s'élève rapidement et nettement. Pourtant, n'étant pas reconnue comme une industrie de pointe ou comme un domaine stratégique, l'agriculture continue à véhiculer l'image d'un monde nécessitant peu de compétences.

AgriSkills Forum 2010 suggère des pistes d'action pour doter le Royaume-Uni en compétences techniques et professionnelles adaptées aux enjeux d'avenir. Privilégiant l'industrie agroalimentaire, elles visent à faire reconnaître comme essentiel le développement des business skills : compétences économiques et financières, qualités managériales et entrepreneuriales.

10:01 Publié dans 4. Politiques publiques, Enseignement et recherche, IAA, Travail et emploi | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

04/01/2010

Forces et faiblesses de l'industrie agroalimentaire française

On trouvera dans ce dossier de presse de l'ANIA des chiffres-clés de l'industrie agroalimentaire française, qui représente 162,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 26 milliards d'euros de valeur ajoutée (soit 12% de la valeur ajoutée de l'industrie française). Avec 412 500 salariés, les IAA sont le deuxième employeur de l'hexagone, derrière les industries de la mécanique.

Spécificité française, le secteur composé est majoritairement composé de PME (97% d'entreprises de moins de 250 salariés et à 73% d'entreprises de moins de 20 salariés). Il transforme 70% de la production agricole française.

Autre chiffre à retenir : 80% des produits alimentaires consommés en France y sont également produits.

Le document contient une analyse « SWOT» (Strengths, Weaknesses, Opportunities and Threats) de l'industrie agroalimentaire française : parmi les forces figurent l'excédent commercial et des marques fortes, parmi les faiblesses, un secteur trop éclaté, la forte dépendance à la distribution, une rentabilité faible qui attire peu les investisseurs, et un manque d'attractivité du secteur.

Du côté des opportunités, l'occasion de créer une relation plus directe avec les consommateurs en inventant de nouveaux «business models» et de nouveaux modes de distribution, ou encore des segments de marché porteurs à développer, notamment dans les pays émergents, et du côté des menaces, une volatilité des prix des matières premières difficile à anticiper ainsi qu'un risque de détérioration de l'image des entreprises agroalimentaires auprès des consommateurs.

Le document (54 pages)

 

16:24 Publié dans IAA | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

16/06/2009

Etude prospective offre-demande alimentaire à l'horizon 2020. Impacts sur les activités et les métiers

Observia, l'observatoire prospectif des métiers et des qualifications des industries alimentaires qui dépend de l'ANIA, a engagé, avec l'aide de Futuribles, une réflexion prospective sur l'avenir des activités des industries agroalimentaires. Pour cela, la méthode des scénarios a été utilisée afin de construire les futurs possibles de l'offre et de la demande alimentaire à l'horizon 2020, pour en déduire ensuite les évolutions en termes d'activités donc de compétences pour les IAA.

Quatre scénarios ont ainsi été élaborés :

Scénario 1 « Le monde nous nourrit » (spécialisation)

Scénario 2 « Industrie locale » (relocalisation de produits élaborés et fonctionnels)

Scénario 2bis « Sur-mesure de masse »

Scénario 3 « Assemblage alimentaire »

Scénario 4 « Biotech et hyperchoix »

Lire le compte-rendu

L'étude

15:40 Publié dans 1. Prospective, Alimentation et consommation, IAA | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

14/04/2009

The Food and Drink Sector - What Future?

Dans le cadre du programme Sector Futures, qui a pour objectif de faire le point sur les perspectives de secteurs tels les services financiers, les technologies de l'information et de la communication, les services sociaux et la santé, etc., l'EMCC (European Monitoring Centre on Change) explore les évolutions et l'avenir possible du secteur de l'agro-alimentaire en Europe. Le premier rapport présente un panorama du secteur et des tendances à l'œuvre, comme la tendance à la mondialisation économique, les progrès technologiques, tendances sociodémographiques.

Un deuxième rapport développe des scénarios et leurs implications, tandis qu'un troisième rapport aborde la question de l'avenir des politiques alimentaires, en faisant le point sur les initiatives nationales (Royaume-Uni) et européennes en matière de recommandations nutritionnelles, sécurité sanitaire, environnement...

Le compte-rendu

Site des rapports

16:05 Publié dans 1. Prospective, Alimentation et consommation, IAA | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

17/03/2009

L'Irlande veut devenir tête de file en recherche agroalimentaire

 

L'un des objectifs affichés de l'Irlande est de devenir une tête de file européenne en matière de recherche agro-alimentaire et de santé. Cette priorité est liée, en effet, à l'importance du secteur agricole pour l'économie irlandaise et à la volonté de développer et de soutenir les industries de l'agroalimentaire.

Deux instituts universitaires sur ces sujets viennent d'y être inaugurés :
- Le National Functionnal Foods Research Centre (NFFRC) est basé à Cork et se spécialise en recherche sur la nourriture fonctionnelle, des aliments consommés non seulement pour apporter les nutriments à l'organisme mais pour soigner ou prévenir des maladies.
- L'University College Dublin Institute of Food and Health (UCD Food and Health), institut pluridisciplinaire inauguré en Décembre à Dublin, traitera, quant à lui, des problématiques de santé liées à l'alimentation.

Source : ADIT

17:29 Publié dans Alimentation et consommation, IAA | Lien permanent | Tags : irlande |  Imprimer | | | | |  Facebook