Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2011

Le petit producteur crée un rayon "responsable"

La société le Petit Producteur lance un « rayon responsable » fruits et légumes dans la grande distribution. L'objectif est de mieux informer le consommateur et rémunérer davantage le producteur. Chaque produit comporte la photo du producteur, son nom et le lieu de culture. 

rayon.jpg


Quatre type de produits sont distingués par une couleur spécifique : le rouge pour les produits haut de gamme, le vert pour les produits de l'agriculture biologique, le jaune pour les producteurs en conversion à l'agriculture biologique, et le blanc pour les produits locaux, cultivés à moins de 100 kilomètres des points de vente. Tous ces produits sont rassemblés au sein du rayon « responsable », la société fournissant au magasin l'ensemble des outils de communication inhérents à la mise en place d'une telle démarche. Aux abords directs du rayon, les acheteurs ont en effet accès en libre service à des informations pratiques et des recettes données par les producteurs eux-mêmes afin de  mieux apprécier les qualités et les caractéristiques des produits proposés.

La société travaille actuellement avec 300 producteurs, quatre plateformes Leclerc, Monoprix et Systèmes U, et Carrefour. Elle ne commercialise encore que des fruits et légumes, mais est en train de mette en place une démarche comparable sur le lait.

Céline Laisney, CEP (Centre d'études et de prospective)

10:54 Publié dans Alimentation et consommation, Environnement, Territoires | Lien permanent | Tags : bio, distribution |  Imprimer | | | | |  Facebook

13/01/2011

Territoires 2040, 2e numéro

Le deuxième numéro de Territoires 2040, la revue de prospective et d’études de la DATAR, fait du périurbain son objet de questionnement principal. A quoi ressemblera l’espace périurbain en 2040 ? Quelles options stratégiques prendre pour orienter ou réguler son développement ?

Cinq scénarios ont été imaginés par un groupe de travail nommé « Futurs périurbains », piloté par Martin Vanier :

 Scénario 1 : l’urbain compact l’emporte, digère le périurbain en le densifiant, et la périurbanisation s’arrête, ou devient un phénomène secondaire. C’est le "triomphe de Grenelle".

 Scénario 2 : la dispersion généralisée s’impose, grâce aux solutions techniques rendant les faibles densités soutenables et l’accès au confort spatial désirable. C’est la "surprise de l’abondance".

 Scénario 3 : l’enjeu "agrinaturel" est central et struc­ture de nouveaux rapports villes-campagnes, et les espaces intermédiaires, jadis périurbains, deviennent des conservatoires périruraux. C’est la "revanche des périphéries".

 Scénario 4 : l’interterritorialité organise l’ancien périurbain, entre les métropoles et entre les territoires, par tous leurs sites et fonctions d’interface. C’est le scénario de la "nouvelle frontière".

 Scénario 5 : le périurbain est réquisitionné pour son intérêt écologique global par les villes qui dominent leur région et équilibrent ainsi leur empreinte, dans un contexte de très fortes contraintes environnemen­tales. C’est "l’après-catastrophe".

Ces scénarios sont mis en récit sous forme de fictions situées en 2028.

10:55 Publié dans 1. Prospective, Territoires | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

05/01/2011

La pauvreté rurale persiste dans les pays en développement

Le Fonds international pour le développement de l´agriculture (Fida) a publié son Rapport sur la pauvreté rurale 2011.

Malgré les progrès de ces dix dernières années, qui ont permis de tirer plus de 350 millions de ruraux de l'extrême pauvreté, les auteurs soulignent que la pauvreté mondiale reste un phénomène de grande ampleur et essentiellement rural. Sur 1,4 milliard de personnes qui vivent dans les pays en développement et souffrent d'extrême pauvreté, 70% résident en zone rurale.

Le Fida fait état d'une hausse alarmante du nombre de personnes extrêmement pauvres vivant dans les zones rurales de l'Afrique subsaharienne. Il met également en évidence la persistance de la pauvreté rurale sur le sous-continent sud-asiatique estimée à 1 milliard de personnes.

La pauvreté rurale est ainsi issue essentiellement du manque de capitaux, d'opportunités économiques limitées et d'un manque de "capacités" au sens d'Amartya Sen (capital humain et éducation). Elle est également fondamentalement liée aux inégalités et frappe ainsi davantage les femmes, les jeunes et les minorités. Il existe une certaine mobilité de la pauvreté, les gens en sortent et y entrent, le plus souvent suite à un choc (santé, mauvaise récolte, conflit...).

Ainsi, la première série de recommandation insiste sur l'appui à la prévention et la gestion du risque. En effet, les plus pauvres sont souvent moins résilients aux chocs qui augmentent encore plus leur vulnérabilité et diminuent leur chance de s'en sortir. Or, les risques sont multiples et tendent à augmenter avec le changement climatique, la pression sur les ressources naturelles et la volatilité des prix.
Deux autres pistes visent à améliorer le secteur agricole, qui reste essentiel et une des premières sources de réduction de la pauvreté et de croissance. Il s'agit notamment d'aider la petite agriculture familiale à s'intégrer aux marchés et à pratiquer une intensification durable qui utilise une approche systémique, adaptée au contexte, liant intensification traditionnelle et agro-écologie, savoirs paysans et formels. Pour cela, il est indispensable d'améliorer l'environnement rural (infrastructures), diminuer l'exposition au risque (prévention et mitigation), améliorer l'accès à l'éducation et favoriser l'organisation collective.
Enfin, il est également indispensable d'appuyer également les opportunités rurales non agricoles.

Marie-Aude Even, CEP (Centre d'études et de prospective)

14:27 Publié dans Développement, Mondialisation et international, Territoires | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

29/10/2010

Danone se lance dans le microcrédit en France

Après avoir développé des activités de microcrédit au Bangladesh ou au Sénégal, afin de réduire la malnutrition et développer l'emploi local, Danone en fait de même en France, au travers du fonds dédié Danone Communities.

L'opération est destinée à aider des agriculteurs en situation précaire, en les assistant dans la création de petites unités de transformation de leurs produits. Le fonds, baptisé «Isomir», alimenté par Danone mais aussi la Caisse des Dépôts, le Crédit coopératif ou la FNCuma, dispose aujourd'hui d'un capital de 400.000 euros. Il doit permettre de créer une trentaine d'ateliers dans des zones rurales de faible densité.

11:42 Publié dans Alimentation et consommation, Territoires, Travail et emploi | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

27/09/2010

Territoires 2040

Ce premier numéro de la revue Territoires 2040 présente la démarche de prospective du même nom lancée en octobre 2009, et qui doit s’achever au début de l’année 2011. Cette démarche s’inscrit dans la tradition de la DATAR qui, depuis sa création en 1963, a réalisé de grands travaux de prospective pour imaginer les avenirs possibles de la France et de ses territoires et concevoir les politiques d’aménagement correspondant à des enjeux de société.

Stéphane Cordobes décrit les 7 « systèmes spatiaux » retenus :

- le réseau des métropoles françaises dans l’économie monde ;

 - les systèmes métropolitains intégrés, leviers de développement territorial ;

- les portes d’entrée de la France dans les systèmes territoriaux des flux ;

- les territoires industriels français ;

- les villes intermédiaires et leurs espaces de proximité ;

- les territoires à base économique résidentielle et touristique ;

- les espaces de faible densité, des territoires multifonctionnels entre dépendance et attractivité.

 Un huitième système spatial est à l’étude qui comprend les territoires d’outre-mer.

Chacun de ces espaces est confronté à des enjeux propres, mais ils se trouvent tous à la confluence de grands facteurs de changement : vieillissement démographique et territoires, flux migratoires internationaux, mobilités interrégionales, variabilité climatique, énergies,  besoins alimentaires, mondialisation, avancées technologiques, temporalités professionnelles et sociales, etc.

TerritoireReseau_21.jpg

 Des « foyers de controverses » ont également été identifiés, comme les tensions entre une logique de prédation et une logique de production, ou encore entre une logique d’équité et une logique de performance.

 Plus qu’un scénario tendanciel accompagné de scénario « noir » et d’un scénario « souhaitable », la prospective Territoires 2040 consistera à imaginer la façon dont chaque espace va affronter demain ces tendances lourdes, et les transformer à son tour. Elle insiste donc sur le rôle des acteurs, explique Martin Vanier.

 Ce premier numéro comporte également des articles issus des premières « controverses prospectives » portant sur la prétendue ingouvernabilité des villes, la délocalisation des centres de R&D dans les pays émergents, la rupture du lien historique entre la localisation des ménages et celle des emplois,  l’émergence d’un modèle « postfordiste » ou de la nature comme « partenaire » des politiques d’aménagement.

16:36 Publié dans 1. Prospective, Territoires | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

11/06/2010

Le Conseil d'Etat préconise une taxe nitrate

Le Conseil d'Etat a présenté le 4 juin 2010 un rapport public consacré à L'eau et son droit, qui montre que l'État français doit repenser sa gestion de l'eau, en intégrant mieux les problématiques environnementales et notamment l'impact du changement climatique.

Le rapport se montre critique envers les collectivités locales, estimant qu'elle ne s'investissent pas suffisamment dans l'entretien des réseaux d'eau et méconnaissent le droit communautaire à ce sujet. D'après le Conseil d'Etat, il est en effet difficile d'imposer aux collectivités d'appliquer les nouvelles normes européennes pour la protection de la ressource et de la qualité de l'eau.

Par conséquent, il propose à la fois que le mécanisme des taxes générales sur les activités polluantes soit appliqué aux nitrates, et que la justice puisse introduire une action en coresponsabilité de l'Etat et des collectivités territoriales lorsque les directives européennes sur les eaux résiduaires urbaines auront été mal appliquées.

Concernant la pollution des eaux liée à l'activité agricole, le Conseil d'Etat recommande de renforcer le régime d'assurance récolte pour compenser les baisses de revenus des agriculteurs en cas d'aléas climatiques et ainsi, les dissuader de « surdoser » les pesticides pour se protéger contre ce risque.

Le rapport du Conseil d'Etat

 

 

11:06 Publié dans 4. Politiques publiques, Environnement, Exploitations agricoles, Territoires | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

L’autosuffisance agricole des villes, une utopie ?

L'agriculture de proximité et les « circuits courts » suscitent aujourd'hui un engouement certain auprès de nombreux citadins. Offrent-ils pour autant de véritables promesses d'autosuffisance alimentaire pour les villes ? D'une manière générale, quel rôle les espaces agricoles périurbains peuvent-ils jouer dans la promotion de l'autosuffisance urbaine ?
Dans cet article de La Vie des idées, Roland Vidal et André Fleury reviennent sur les fonctions à la fois alimentaires, environnementales et paysagères des espaces agricoles à proximité des villes. Loin des idées reçues, analysant la réalité à la fois économique et écologique de l'agriculture urbaine, ils invitent à repenser les liens entre ville durable et agriculture urbaine.

10:51 Publié dans Exploitations agricoles, Territoires | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

14/03/2010

Quelle PAC pour les zones rurales après 2013?

Notre Europe et le Swedish Institute for European Policy Studies (SIEPS) ont invité des spécialistes, responsables politiques, représentants de la Commission et chercheurs à participer à un séminaire à Stockholm le 16 septembre 2009 sur le thème : « Quelle politique commune pour l'agriculture et les zones rurales après 2013 ? ».

Les différentes interventions témoignent d'éléments déjà bien connus. Le débat sur le budget et sur les politiques de l'Union sera décisif pour la PAC. A travers la retranscription des interventions, on cerne combien les démarches - française, suédoises et tchèques en particulier - sont différentes à bien des égards et semblent difficilement compatibles.

Plusieurs interlocuteurs soulignent également la nécessité de mieux comprendre les problèmes spécifiques des nouveaux États Membres. La PAC est présentée comme un cadre commun nécessaire dont l'Union doit disposer pour s'occuper des problèmes spécifiques de ces 12 pays. Ce document a le mérite de diffuser en français une diversité de points de vue. On y trouve donc essentiellement des analyses sur le rôle actuel de la PAC et sur son évolution et de rares éléments sur le deuxième pilier et le développement des zones rurales.

Mélanie Gambino (CEP)

Actes du séminaire (51 p.)

 

16:11 Publié dans PAC, Territoires | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

12/06/2009

Le prix des terres continue à augmenter

 Les prix des terres agricoles en France ont poursuivi leur progression en 2008, augmentant de 5,6% par rapport à 2007, avec cependant des transactions en baisse, selon les données de la Fédération nationale des Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer).

Contrairement à la tendance observée pendant de nombreuses années, les terres agricoles, dont le prix a atteint en moyenne 5.170 euros par hectare en 2008, ont été principalement achetées par les agriculteurs eux-mêmes. Profitant notamment de la hausse des prix agricoles et donc de leurs revenus en 2007, ces derniers ont augmenté leurs achats de 1,8 %.

Quant aux prix des vignes, ils ont progressé en valeur et en surface de 11 %.

Pour la première fois depuis 1997-1998, le marché des terrains urbanisables destinés aux logements, aux infrastructures et aux zones d'activités est par ailleurs en recul, mais reste à un niveau "très élevé", a expliqué la Safer. Il reste toutefois en valeur globale plus élevé que le marché des terres agricoles. "L'essor de la campagne résidentielle se poursuit malgré tout. Le gaspillage des terres agricoles continue inexorablement", a dénoncé André Thevenot, le président de la Fédération nationale des Safer.

Communiqué de presse

17:44 Publié dans Territoires | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

14/05/2009

Agriculture péri-urbaine, colloque de l'INRA

Le colloque organisé le 5 mai 2009 par l'INRA a réalisé un tour d'horizon des problématiques soulevées par la présence de l'agriculture dans les espaces périurbains.

Des intervenants ont montré que la protection d'espaces agricoles ne passe pas forcément par de nouvelles innovations institutionnelles mais aussi par une régulation publique plus forte et écologique dans l'utilisation des outils actuels. Dans le SCOT de Montpellier, les espaces agricoles sont reconnus et inscrits comme « attributs de valeurs du territoire » et prennent dès lors un caractère de bien commun.

Les autres exposés ont traité, notamment, des circuits courts (en Ile-de-France et dans le Languedoc-Roussillon), et de la valorisation des déchets urbain.

Le compte-rendu par Mélanie Gambino

Le programme et les diaporamas des présentations

 

14:56 Publié dans Territoires | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

13/05/2009

Nouveaux liens de coopération entre territoires ruraux et urbains

En même temps que l'urbanité semble triompher, les campagnes se repeuplent. Le séminaire Prospective info de la DIACT du 30 avril 2009 explore la représentation de la ruralité imaginaire par rapport à la réalité. Il propose aussi de sortir de notre tendance à avoir une représentation binaire: l'opposition entre le rural et l'urbain est en effet un handicap pour imaginer les politiques de demain et gagner en efficacité.

L'exposé introductif (Francis Aubert) fait ressortir les nuances du retournement démographique et des problématiques importantes pour comprendre les relations entre espaces urbains et ruraux (Les différences sociales, Accès à l'emploi, Accès aux équipements et aux services).

La première table ronde a permis de mettre en évidence des questions parfois passées sous silence lorsqu'on analyse les nouvelles ruralités de façon un peu trop idyllique : la pauvreté rurale (Emmanuelle Bonerandi), les menaces sociales qui pèsent sur les agriculteurs (François Purseigle).

De la deuxième table ronde, on retiendra les réflexions sur la notion d'interterritorialité (Philippe Estèbe). Introduite par Martin Vanier, cette notion de tiers urbain permet de penser les relations urbain/rural de façon complémentaire et permet de viser davantage d'efficacité territoriale.

Le compte-rendu du séminaire par Mélanie Gambino et Annie Soyeux (SDPE)

Les powerpoints

 

 

 

09:55 Publié dans Territoires | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

09/04/2009

Les disparités territoriales en France se résorbent-elles ?

INSEE : Disparités territoriales

Ce numéro d'Économie et Statistique analyse comment se forment les disparités territoriales, quels sont leurs effets et comment la puissance publique peut agir sur elles. Il rassemble six études sur le marché du travail, les revenus, les migrations et les impôts locaux.

L'article sur la dynamique des écarts de revenu sur le territoire métropolitain entre 1984-2002, notamment, est intéressant, car il permet de donner un éclairage différent à cette question. En effet, longtemps étudiée sous l'angle des inégalités entre régions, l'evolution des inégalités spatiales de revenus est abordée dans cet article par une approche par type d'espace (urbain, périurbain et rural).

On peut en retenir que les revenus ont tendance à s'équilibrer entre espaces urbains et ruraux sur la période étudiée. Le rattrapage effectué par l'espace à dominante rurale s'explique par la croissance des revenus des groupes surrepresentés, ainsi que par la baisse de la surreprésentation de catégories socioprofessionnelles aux revenus faibles. On peut aussi souligner une moindre dégradation des statuts de l'emploi.
Les résultats confirment par ailleurs que les inégalités de revenus sont de plus en plus un problème urbain. Ils soulignent aussi le rôle important joué par les migrations des populations.

Mélanie Gambino

Le numéro

L'article sur les revenus en PDF__

10:16 Publié dans Territoires | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

24/03/2009

INRA : Colloque sur l'agriculture péri-urbaine

 

Colloque organisé par l'Inra dans le cadre des Carrefours de l'innovation agronomique (Ciag).

L'activité agricole peut s'intégrer durablement aux régions urbaines, avec des formes originales de commercialisation et le développement de circuits courts, un espace d’utilisation de déchets urbains, ou la préservation de la biodiversité avec création d’espaces écologiquement riches.

Ce colloque se tiendra à l'Inra, centre de Versailles, le 5 mai 2009. Il s'adresse à tous les professionnels agricoles et les responsables et élus des collectivités territoriales.

Inscription

10:52 Publié dans Territoires | Lien permanent | Tags : inra |  Imprimer | | | | |  Facebook

17/03/2009

L'agriculture de proximité, impacts économiques

Un rapport présenté début mars à l'Assemblée générale de l'Illinois montre qu'une stratégie de développement de l'agriculture locale pourrait générer de 20 à 30 milliards de dollars en nouvelles activités chaque année et créer des milliers de nouveaux emplois, tout en revitalisant les communautés rurales.

Le communiqué de presse

Le rapport

17:44 Publié dans Territoires, Travail et emploi | Lien permanent | Tags : etats-unis, local |  Imprimer | | | | |  Facebook

L’accès à la terre et le développement rural: nouveaux enjeux, nouvelles opportunités

Le neuvième Briefing sur le développement s’est tenu à Bruxelles le 25 février 2009 et a porté sur «L’accès à la terre et le développement rural: nouveaux enjeux, nouvelles opportunités». Cette réunion s’est penchée sur les liens entre les droits de propriété, les investissements et la croissance économique dans les zones rurales. La corrélation entre l’inégalité dans la répartition des terres et la croissance économique sera aussi discutée, ainsi que les nouveaux défis posés par l’augmentation massive de l’intérêt commercial à l’échelle mondiale par rapport aux terres et aux ressources naturelles et par les achats des millions d’hectares de ressources foncières des pays ACP par les pays riches.

Source : Briefing sur le développement

 

 

17:11 Publié dans Développement, Territoires | Lien permanent | Tags : foncier, terres agricoles |  Imprimer | | | | |  Facebook