Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2022

Luc Mounier, 2022, Le bien-être des animaux d'élevage, Éditions Quæ, 2022, 72 pages

bien être animal,élevage

 Les éditions Quæ ont publié en mai 2022 le dernier ouvrage d'une série sur le bien-être des animaux d'élevage. Son contenu est très pédagogique : des fiches rédigées par de nombreux auteurs dans un langage simple pour retenir les notions essentielles, un résumé concluant chaque chapitre, un quiz final, une bibliographie indicative. Après les deux premiers tomes visant à « comprendre » et à « évaluer » le bien-être animal, ce dernier tome porte sur son amélioration.

Les auteurs rappellent que les réponses après la détection d'un risque d’atteinte au bien-être animal en élevage sont nombreuses, mais qu'elles doivent être adaptées à chaque situation. Ainsi, mettre en place quelques solutions pragmatiques vaut mieux qu'essayer d'atteindre un idéal difficilement accepté par l'éleveur. Les différentes options étudiées concernent l'environnement des animaux, les relations avec l'éleveur, la santé, la prise en charge de la douleur, la sélection génétique, le transport et l'abattage.

Lien : Éditions Quæ

09:37 Publié dans Production et marchés, Travail et emploi | Lien permanent | Tags : bien être animal, élevage |  Imprimer | | | | |  Facebook

23e édition du festival La Caméra des champs

Le festival international documentaire La Caméra des champs a fait connaître son palmarès, le 22 mai 2022, à l'issue de trois jours de projections d’œuvres interrogeant différentes dimensions de la ruralité, en particulier agricoles. Les 16 films en compétition ont rassemblé un public nombreux, autour de formes alternatives de production et de consommation, auxquelles participent certaines exploitations agricoles (régénération des sols, agriculture protectrice de la vie sauvage). Les petites unités productives étaient bien représentées, mais le festival a aussi exposé de telles pratiques dans de grandes exploitations : structure de 200 ha dans L'échappée (figure ci-dessous), exploitations céréalières dans La Beauce, le glyphosate et moi. Les transmissions intrafamiliales difficiles et l'arrivée des néo-paysans montrent des populations agricoles partagées entre idéalisation du local en partie révolu et quête de renouveau. Le Grand prix a été remis à La Ferme à Gégé de Florent Verdet.

L'affiche du film L'échappée de P. Boutillier, 3e prix

échappée .jpg

Source : La Caméra des champs

Source : La Caméra des champs 

09:36 Publié dans Agriculteurs, Société, Territoires | Lien permanent | Tags : cinéma, ruralité |  Imprimer | | | | |  Facebook

Corinne Legenne, Pierre-Marie Tricaud, Pays et paysages d’Île-de-France, Institut Paris Région, 2022, 212 pages

pays et paysages.jpg

Publié en mai 2022 par l'Institut Paris Région, cet ouvrage découpe l’Île-de-France en 19 « pays », 7 de vallées et 12 de plateaux et plaines. Chacun est finement décrit et illustré : repères géographiques et historiques, patrimoine bâti, motifs et valeurs du paysage. Dans ce « séquençage du génome du régional », l'agriculture et la forêt occupent une place importante, la moitié de la superficie de la région étant cultivée et le quart boisé. Retenons quelques exemples de pays. L'Oise se caractérise par une vallée bordée de plateaux agricoles et de grands massifs forestiers. Dans la Marne viticole, proche de la Champagne, les coteaux plantés de vignes sont très prégnants. Le Vexin français, marqué par de grands plateaux avec des champs ouverts et des buttes boisées, a conservé un caractère rural marqué. À l'inverse, alors qu'il approvisionnait Paris en céréales jusqu'au milieu du XXe siècle, le Pays de France a été fortement transformé par l'urbanisation et les infrastructures de transport (ex. aéroport Charles de Gaulle), avec un mitage généralisé du paysage.

Lien : Institut Paris Région

09:35 Publié dans Territoires | Lien permanent | Tags : ile de france, paysages, géographie |  Imprimer | | | | |  Facebook

Alain Ferdière, Le fromage en Gaule, CNRS Éditions, 2022, 311 pages

formage,lait,archéologie

Les Éditions du CNRS viennent de publier une version enrichie du déjà très volumineux article des archéologues Alain Ferdière et Jean-Marc Séguier, paru dans la revue Gallia en 2020, et consacré au fromage en Gaule. Ce livre élargit le sujet dans le temps, à la Préhistoire et à toute l'Antiquité, et dans l'espace à toute la Méditerranée. La présence de fromages est établie dès le Néolithique par des morceaux de faisselle en argile (qui ont donné le mot fromage par déformation du mot « forme »). Ces moules persistent en Gaule alors qu'ailleurs sont utilisés des paniers en jonc tressé ou en bois, dont la trace est conservée dans les textes et les représentations que les auteurs inventorient. Ces documents indiquent que le lait utilisé avait, par ordre de fréquence décroissante, une origine ovine, caprine et bovine.

Lien : CNRS Éditions

09:32 Publié dans Société, Territoires | Lien permanent | Tags : lait, archéologie, fromage |  Imprimer | | | | |  Facebook

Concentration de l’industrie laitière chinoise

Dans sa newsletter sur la Chine parue le 1er juin 2022, Abcis met en avant la concentration du secteur de la transformation laitière chinoise. En 2021, les deux principales entreprises du pays – Yili et Mengniu – détiennent 48 % des parts de marché du lait et des boissons lactées, et 54 % de celles des produits fermentés. À l’échelle mondiale, elles se placent désormais aux 5e et 9e rangs des entreprises de transformation laitière, selon un classement publié par Rabobank.

Évolution des chiffres d’affaires des six premiers industriels laitiers chinois (milliards de renminbi)

industrie laitiere chinoise.jpg

Source : Abcis-Chine

Source : Abcis

09:31 Publié dans Filières agricoles, Mondialisation et international, Production et marchés | Lien permanent | Tags : chine, lait, marchés |  Imprimer | | | | |  Facebook

Événements à venir

- 5 avril-3 juillet 2022, Angers

Exposition interactive « Code Alimentation » organisée par Inrae

- 3 mai-25 juin 2022, Saint-Jean de Braye

Exposition « De l’arbre à la forêt » organisée par la médiathèque locale

- 15 juin 2022, Paris et à distance

Colloque thématique hepta-académique sur le thème « Une seule santé : les microbes et l'antibiorésistance en partage »

- 15-16 juin 2022, Bruxelles

Conférence du Pacte rural organisée par Le réseau rural

- 15-16 juin 2022, Antananarivo (Madagascar)

Congrès sur les matières premières végétales, organisé par INI Madagascar

- 15-17 juin 2022, à distance

Conférence de l'Association caribéenne de sociologie, abordant notamment les sujets de la sécurité et de la souveraineté alimentaires

- 15-17 juin 2022, Paris

Colloque « Politiques de la machine agricole. Approches sociologiques et historiques des trajectoires de mécanisation de l'agriculture (1945-2021) », organisé par l'université Paris-Dauphine

- 16-17 juin 2022, Paris et à distance

Rencontres de Santé publique France

- 17 juin 2022, Paris

1ère édition du colloque sur « les nouvelles pratiques de la restauration engagée », avec pour thème « Le renouveau des boissons artisanales », organisée par l'école Ferrandi en partenariat avec le Muséum national d'histoire naturelle

- 17 juin 2022, Nogent-sur-Marne

Échanges avec des experts sur les enjeux forestiers et la déforestation, organisés par le Jardin d'agronomie tropicale de Paris René Dumont

- 17-19 juin 2022, France entière

Les Journées nationales de l’agriculture

- 18-19 juin 2022, Bretenière

Portes ouvertes sur le thème « Pour une agriculture durable et un futur en bonne santé : expérimenter ! » organisées par Inrae

- 21-22 juin 2022, Bruxelles

Les journées européennes du développement organisées par la Commission européenne

- 22 juin 2022, Paris

Xe Printemps de la prospective, organisé sur le thème « Plus de futur ? Comment (re) construire ensemble des futurs positifs »

- 22-24 juin 2022, Cluny

Rencontres nationales des espaces-tests agricoles, organisées par le RENETA sur le thème « Faire réseau : 10 ans de pratiques des espaces-tests agricoles »

- 23 juin 2022, Poitiers et à distance

Journée d'étude sur le thème « Quelle place pour l'agroécologie dans la PAC 2023-2027 ? », organisée par le Centre d'étude et de coopération juridique interdisciplinaire

- 23 juin 2022, Paris

Conférence « Combattre les zoonoses et lutter contre la résistance aux antimicrobiens sur la planète avec une approche One Health (Santé globale) », organisée par l’InterAcademy Partnership et la Fédération des académies européennes de médecine

- 23-24 juin 2022, Paris

Colloque sur les politiques alimentaires en France organisé par Sciences Po

- 23-24 juin 2022, Paris

Séminaire « Organoïdes et recherche agronomique » organisé par Inrae

- 26-30 juin 2022, Caen

Symposium « Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables » organisé par l'université de Caen

- 27 juin 2022, Paris et à distance

Conférence organisée par le Fonds français pour l'alimentation et la santé sur le thème « Quelles orientations et mutations pour le système actuel d'aide alimentaire ? »

- 29-30 juin 2022, Rennes et à distance

23e édition du Carrefour des gestions locales de l'eau

- 4 juillet 2022, Lomé et Tours

Séminaire sur « Les forêts africaines : des ressources sous tension, entre usages et préservation », organisé par l'UMR CITERES (CNRS, université de Tours) et le Laboratoire de recherches biogéographiques et d'études environnementales (université de Lomé)

09:30 | Lien permanent | Tags : evènements |  Imprimer | | | | |  Facebook

31/05/2022

Manger healthy : la mise en scène de l’alimentation quotidienne sur YouTube

Comment les médias sociaux contribuent-ils à remodeler les représentations et les pratiques d’une alimentation saine ? La thèse de Maxime David (université Le Havre Normandie) éclaire cette question en s’intéressant aux vidéos qui mettent en scène des régimes healthy sur le YouTube francophone. Elle s’appuie sur des entretiens, les réponses à un questionnaire et l’analyse d’un corpus de vidéos.

L’auteur met en évidence la dimension genrée de ces vidéos, principalement mises en ligne par des « influenceuses » et consultées par des jeunes femmes. Celles-ci y recherchent modèles et « inspiration », au moment où elles s’éloignent du foyer parental et s’autonomisent. Les vidéos ont aussi une dimension informative, prescriptive, et elles reprennent souvent des schémas manichéens avec de « bons » aliments à conserver et de « mauvais » à bannir (viande, lait, etc.). Certains éléments sont systématiquement présents (smoothies, graines de chia, produits détox, etc.), d’autres sont propres à des niches (ex. shakers protéinés des fitgirls). Une quantification nutritionnelle (méthode SU-VI-MAX) de 353 repas, répertoriés dans 98 vidéos, révèle un décalage très important avec les recommandations en faveur d’une alimentation saine (tableau ci-dessous). Les régimes végétariens sont souvent mal construits, en dessous des apports énergétiques recommandés.

Analyse nutritionnelle des vidéos taguées « Une journée dans mon assiette »

YouTube.jpg

Source : M. David (p. 331)

L’étude met en évidence un éloignement des schémas traditionnels (repas pris en commun, etc.) et une vision fonctionnelle de l’alimentation, sous influences américaines. Derrière un souci affiché de naturalité et de contrôle, l’auteur relève des paradoxes (recours fréquent aux compléments alimentaires) et « un désir moins assumé : la volonté de mincir ». Il observe également que YouTube peut servir de levier d’apprentissages, voire de relai des préconisations officielles (à ce sujet, voir un autre article).

Florent Bidaud, Centre d'études et de prospective

Source : HAL

Permaculture, retour à la terre et difficultés d’installation

Disponible sur la plateforme france.tv, le documentaire Nouvelles graines suit l’installation d’un jeune couple de néo-ruraux sur une ferme des Landes. Ils veulent « revenir » à un mode de vie plus authentique et éthique. Sur sept hectares, ils appliquent les principes de la permaculture : refus des pesticides, des plastiques, complémentarité entre maraîchage et élevage, etc. Les difficultés rencontrées rapidement (charge de travail, problèmes de trésorerie, infestation de limaces) amènent bien des désillusions, qui ne sont pas sans évoquer le reflux des utopies communautaires des années 1970. « Je ne pense pas qu’on puisse vivre de la permaculture », a même déclaré le réalisateur.

Source : france.tv

15:41 Publié dans Agriculteurs, Société, Travail et emploi | Lien permanent | Tags : permaculture, documentaire |  Imprimer | | | | |  Facebook

Écologie radicale et désobéissance civile

Une émission de radio s’intéresse aux évolutions de l’écologie politique et à la désobéissance civile. Des archives reviennent sur différents épisodes de contestation du « système agro-industriel » : ZAD de Notre-Dame-des-Landes, barrage de Sivens, blocages d’abattoirs, sabotage récent d’un train de céréales par le Collectif Bretagne contre les « fermes usines ». À partir d’enquêtes sur les nouvelles radicalisations, les invités relient ces mouvements à des formes d’activisme apparues dans les pays anglo-saxons, mais relativisent le risque de passage à l’écoterrorisme en France. Enfin, ils esquissent une comparaison avec le mouvement du Larzac, relevant un recrutement plus urbain, féminin, éduqué et apolitique que par le passé.

Source : France Culture

15:40 Publié dans Société | Lien permanent |  Imprimer | | | | |  Facebook

Lobbying agro-industriel, biocarburants et environnement

Cet article éclaire les coulisses du travail de représentation d’intérêts à Bruxelles. À partir d’archives, d’entretiens et d’observations, l’auteure retrace les inflexions, pendant les décennies 2000-2010, des campagnes d’influence d’une firme agroalimentaire dont les approvisionnements sont impactés par les réglementations en faveur des biocarburants. Ce lobbying a une double face, en direction des eurocrates, mais aussi, en interne, auprès des différents services de l’entreprise, appelés à présenter une « façade institutionnelle unifiée ».

Source : Actes de la recherche en sciences sociales

15:38 Publié dans 4. Politiques publiques, Biomasse/Biocarburants, IAA | Lien permanent | Tags : lobbying, biocarburants |  Imprimer | | | | |  Facebook

Les destinations touristiques gourmandes

La revue Norois propose une synthèse de la littérature sur « le tourisme lié au plaisir du boire et du manger ». Les recherches anglophones s’intéressent avant tout à la psychologie et aux critères de choix d’une destination, et secondairement aux perceptions du séjour sur place et aux intentions de retour. En contrepoint, les approches francophones plaident pour une approche plus attentive aux « processus de construction d’une destination par l’ensemble des acteurs », ainsi qu’aux représentations sociales et à l’imaginaire.

Source : Norois

15:37 Publié dans Alimentation et consommation, Société | Lien permanent | Tags : tourisme, gastronomie |  Imprimer | | | | |  Facebook

Le loup, un enjeu politique en Idaho

Le New Yorker consacre un reportage à la régulation des populations lupines en Idaho (nord-ouest des États-Unis). Il récapitule l’histoire des chasses depuis la colonisation, jusqu’à la réintroduction au milieu des années 1990. En 2021, une loi controversée a ouvert plus largement la possibilité de les abattre, officiellement en réponse aux problèmes de prédation, mais cette mesure a été perçue par les environnementalistes comme une manœuvre pour capter le vote des éleveurs et des chasseurs.

Source : New Yorker

15:35 Publié dans Société | Lien permanent | Tags : loup, etats-unis |  Imprimer | | | | |  Facebook

Un spray comme alternative à la modification génétique des plantes ?

Des chercheurs japonais de l'institut Riken ont publié en mars, dans la revue ACS Nano, les résultats de l'expérimentation d'une technique interférant avec l'expression de certains gènes de plantes sans recourir à la modification génétique. Cette nouvelle approche consiste à pulvériser sur les feuilles une solution aqueuse contenant des biomolécules. Celles-ci, combinées à des nanocarriers (nanomatériau utilisé comme module de transport), atteignent les cellules végétales afin de désactiver l'expression de gènes spécifiques. Les résultats sont présentés à différentes étapes pour démontrer la faisabilité du procédé par pulvérisation.

Schéma du système de livraison ciblée par pulvérisation foliaire

Pulverisation.jpg

Source : ACS Nano

Lecture : des biomolécules (ADN, petits ARN interférents - siRNA) sont combinées avec un nanomatériau peptidique de transport CPP/CTP (cell-penetrating peptide / chloroplast-targeting peptide) dans une solution aqueuse. Pulvérisées sur les feuilles, ces biomolécules atteignent différentes structures des cellules végétales et modifient l’expression de gènes ciblés sans les altérer.

            Les chercheurs se basent sur de précédentes études concluant que, par injection à l'aide d'une seringue, des biomolécules conjuguées à des peptides à pénétration cellulaire (CPP) pouvaient être transférées à des structures spécifiques au sein des cellules végétales, dont les chloroplastes (cible essentielle pour la régulation du métabolisme). Dans un premier temps, les auteurs ont conçu un système de livraison de biomolécules aux plantes par pulvérisation afin d’être utilisable en conditions agricoles réelles. Pour plusieurs cultures (soja, tomate, etc.), ils ont identifié les CPP les plus efficaces pour pénétrer et cibler différentes structures cellulaires (cytosol, noyaux, chloroplastes). Ils ont ensuite démontré la faisabilité de la mise sous silence d’un gène, sur des plantes transgéniques surexprimant la fluorescence jaune de leurs feuilles : la pulvérisation d’une solution aqueuse composée d’un CPP associé à de l’acide ribonucléique (ARN) interférant a entraîné une diminution significative de la fluorescence des feuilles de différentes cultures transgéniques (jusqu’à 80 % pour la tomate).

Les approches conventionnelles de modification génétique des plantes, notamment la transgénèse, nécessitent un temps long et des coûts élevés de développement pour obtenir une lignée de la variété avec le caractère modifié. De plus, les cultures transgéniques qui en résultent suscitent l’inquiétude du grand public quant aux impacts potentiels sur la santé humaine et animale, ainsi que sur la biodiversité. Les auteurs de cette étude poursuivent leurs travaux afin d'améliorer l’efficacité du système de livraison et de son ciblage. Ils aspirent à mettre au point une nouvelle technologie, d’application rapide, peu coûteuse, utilisable par les agriculteurs eux-mêmes afin d’améliorer les caractéristiques de leurs cultures (rendement, résistance aux maladies, tolérance à la sécheresse, etc.), sans induire de modification permanente du génome végétal.

Jérôme Lerbourg, Centre d'études et de prospective

Source : ACS Nano

15:33 Publié dans 5. Fait porteur d'avenir, OGM | Lien permanent | Tags : technologie, génétique |  Imprimer | | | | |  Facebook

Bataille des brevets autour de la propriété intellectuelle des nouvelles techniques d’édition du génome

Le site Inf’OGM analyse une décision récente sur les nouvelles techniques d’édition de gènes CRISPR-Cas9. Le 1er mars 2022, l’Office des brevets et des marques des États-Unis a mis fin à un litige sur leur propriété industrielle. Il attribue le brevet de cette technique sur les cellules eucaryotes (animales et végétales) au Broad Institute (Harvard) et celui sur les cellules procaryotes à l’université de Californie (Berkeley). De son côté, l’Office européen des brevets n’a délivré qu’un seul brevet, à l’université de Berkeley, accueillant la chercheuse J. Doudna. Rappelons que celle-ci a rédigé en 2012, avec E. Charpentier, le premier article scientifique sur cette technique, récompensée en 2020 par le prix Nobel de chimie.

Source : Inf’OGM

15:27 Publié dans OGM, Société | Lien permanent | Tags : génome, brevet, crispr-cas9 |  Imprimer | | | | |  Facebook

Évaluation des effets des VRTH sur la biodiversité

L’Inrae et l’Anses ont publié en mars 2022, dans la revue Weed Research, une évaluation comparant la diversité florale de 239 parcelles de tournesol, ensemencées par des variétés classiques ou rendues tolérantes aux herbicides (VRTH). Une moindre diversité des plantes adventices est observée à l’intérieur des champs avec VRTH : elle est imputable aux différences de pratiques agricoles (plus d’herbicides appliqués, moins de rotations de cultures, etc.). Aucune différence significative n’a cependant été relevée, durant les deux années d’observation, pour la biodiversité aux abords des parcelles.

Source : Inrae

15:26 Publié dans Agronomie, OGM, Protection des végétaux et des animaux | Lien permanent | Tags : vrth, tournesol |  Imprimer | | | | |  Facebook